CONFÉRENCE – Dans les pas du Maître de Cabestany

Dimanche 17 mars 2019, 15h
Animée par M. Christophe Balagna, maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’Institut Catholique de Toulouse.

Dans la 2e moitié du XIIe siècle, un artiste exceptionnel, au style original, à la technique antiquisante, semble avoir laissé des traces de son passage au sein d’un territoire immense allant de la Navarre à la Toscane, avec une concentration des œuvres sculptées en Catalogne et dans la vallée de l’Aude. Cet artiste anonyme, désigné sous le nom de « maître de Cabestany », est le symbole d’un art roman parvenu à pleine maturité, un art dans lequel l’image occupe une place fondamentale, désormais indissociable de la religion chrétienne.
Dans le cadre de cette conférence proposée par l’association des Amis de Flaran, nous nous pencherons sur le travail de ce grand artiste, lequel, par son art, son iconographie, sa « manière » comme on le dira plus tard à l’époque moderne, ses pérégrinations, est au cœur des interrogations actuelles sur la place de l’artiste à l’époque romane.

Organisée par l’Association des Amis de Flaran

Abbaye de Flaran, Ferme de la Madeleine
La salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Prix des places : adhérents 8 €, autres 10 €, gratuit pour les enfants.
Renseignements et réservations au 05 62 28 68 40 après 18 h
Suivez Les Amis de Flaran sur Facebook et visitez le site www.amisdeflaran.com

Cinéma de Condom

Vendredi 22 Février, à 20h30
Cinéma et ruralité : Tempête de Samuel Collardey (2016, 1h29)

Dans le cadre de la 8ème édition de Cinéma et ruralité, en rapport avec l’exposition de photographies de Michel Thersiquel (1944-2007) consacrée aux paysans et aux marins du Finistère et des îles du Ponant et présentée à l’abbaye de Flaran jusqu’au 24 mars : nous vous proposons la projection du film Tempête de Samuel Collardey.

Synopsis du film : A 36 ans, Dom est marin pêcheur en haute mer et ne rentre que quelques jours par mois à terre. En dépit de ses longues absences, il a la garde de ses deux enfants. Dom fait tout pour être un père à la hauteur. Il rêve même d’avoir sa propre affaire, un petit bateau de pêche à la journée qu’il exploiterait avec son fils. Assez grands pour s’assumer, Mailys et Mattéo n’en sont pas moins deux adolescents qui font leurs propres expériences. L’une d’elles, malheureuse, va forcer Dom à faire un choix entre son métier au grand large et sa vie de famille.

Samuel Collardey est aussi le réalisateur de L’apprenti, (2008) pour lequel il avait reçu le prix Louis Delluc du premier film. L’apprenti a été le film choisi lors de la première édition de Cinéma et ruralité en 2011/2012.

En présence de Michel Hue, conservateur départemental,
En partenariat avec l’association les Lumières de la Ville du cinéma Le Gascogne de Condom
Tarifs habituels du cinéma.